Pour rappel, le plan de transport organise tous les horaires, les correspondances, le nombre et la taille des trains selon les heures et les lignes. C’est donc un document d’une importance majeure. Il entrera en viguer en décembre 2017, mais ses grandes lignes ont déjà été définies par le Gouvernement. Les horaires vont être construits à partir de maintenant.

Une phase de consultation a eu lieu en mai 2016. Elle nous a permis d’insister sur certains points : besoin d’intermodalité renforcée (coordonner les horaires avec les TEC), abandon des desserte une fois toutes les deux heures (à Villers-la-Ville, Profondsart, Blanmont,…), augmentation des fréquences sur la ligne Nivelles-Bruxelles ou Tubize-Bruxelles, augmentation de l’offre du samedi et en soirée… Malheureusement, le contexte budgétaire obligera la SNCB à faire des arbitrages drastiques…

Dans la presse, le ministre Bellot à déjà annoncé les grandes lignes pour la Wallonie : augmentation de l’offre en Luxembourg, mini-RER à Liège et Charleroi,… L’offre serait augmentée de près de 5% suite à ce nouveau plan. Le hic ? l’augmentation est quasi-exclusivement réservée à l’offre « suburbaine », et la majorité de cette augmentation d’offre suburbaine est prévue en Flandre… Bref, il ne faudra pas s’attendre à de grosses améliorations en Wallonie. La bonne nouvelle, c’est l’amélioration moyenne des temps de parcours…de 3%. Après l’augmentation généralisée suite au plan 2014, c’est bien la moindre des choses.

Marcel Cheron, député fédéral

Share This