Suite aux chiffres de ponctualité catastrophiques publiés récemment par Navetteurs.be et Trein Tram Bus, Marcel Cheron a demandé l’organisation d’auditions et de débats autour de la ponctualité. Cette demande a été acceptée par la majorité et les travaux débuteront en janvier.

Pour rappel, les associations pointaient des taux de ponctualité, en heure de pointe, de :

  • 49,38% pour Namur – Bruxelles
  • 63,10% pour Mons – Bruxelles
  • 69,13% pour Tournai – Bruxelles
  • 77,44% pour Charleroi – Bruxelles

Face à ces constats, les écologistes souhaitent d’une part, cibler les causes et, d’autre part, trouver des solutions concrètes.

Les auditions proposées par Ecolo-Groen, acceptées par la majorité, se dérouleront en janvier, autour d’experts : les nouveaux « managers de ligne » SNCB en fonction depuis début 2017, les CEO de la SNCB et d’Infrabel, les associations de navetteurs et le CCVF (comité consultatif des voyageurs ferroviaires).

Pour Marcel Cheron, c’est un passage obligé : « La ponctualité des trains est un élément indispensable de leur attractivité : comment augmenter la part de transport assurée par le rail, si on ne peut pas garantir aux voyageurs d’arriver à l’heure prévue ? Aujourd’hui, il manque encore une vision claire des causes détaillées des retards. C’est l’objectif de ces auditions : débattre publiquement et en profondeur des causes, pour proposer des solutions structurelles pour améliorer la ponctualité ».

Share This