C’est fait : Ecolo Brabant wallon a désigné celles et ceux qui porteront le projet écologiste aux élections de mai 2019. Les membres ont très largement plébiscité ces candidats et ce qu’ils représentent : de l’audace et des compétences fortes et diversifiées au service d’un projet de société enthousiasmant. Loin du « on a toujours fait comme ça », ce mélange d’expérience et de renouveau va bousculer la campagne.

Samedi matin, les membres d’Ecolo Brabant wallon ont désigné en assemblée générale les personnalités qui emmèneront les listes pour la Chambre et la Région en BW en mai 2019. Dans un auditoire de l’Institut Cardijn plein à craquer, les 223 membres qui ont fait le déplacement ont approuvé à une très large majorité les propositions de listes soumises au vote (80% de votes en faveur des listes proposées.

Les duo de tête à la Chambre et à la Région

A la Chambre, c’est un renouvellement complet : Simon Moutquin succèdera à Marcel Cheron, et mènera la liste avec force et passion. A 31 ans, Simon est un militant engagé, qui a parcouru le BW en long et en large pour s’ancrer à Chaumont-Gistoux. Passionné par les dossiers internationaux et les combats climatiques, il veut porter les valeurs d’Ecolo à la Chambre des représentants.

Il sera accompagné dans cet objectif par Coralie Vial, d’Ottignies-LLN, dont les compétences juridiques et en matière d’aménagement du territoire sont reconnues depuis longtemps chez Ecolo. Soutenus par les membres d’Ecolo BW, ils franchissent le pas pour concrétiser leurs combats.

A la Région, Hélène Ryckmans est tête de liste. Elle pourra prolonger son travail de terrain entamé en 2014 au Parlement wallon. Bosseuse, femme de réseau et de conviction, Hélène est une députée wallonne appréciée au Parlement comme dans sa commune, Chastre. Son travail sur la biodiversité, l’emploi, l’environnement et les questions sociales est reconnu par tous ceux qui la côtoient.

En 2e place effective, le Tubizien Laurent Heyvaert, 34 ans, est un nouveau venu. Militant actif dans sa commune, ce travailleur social est convaincu que la lutte pour la protection de l’environnement doit être bénéfique à toutes et tous, quelque soient ses origines ou ses revenus.

Avec leurs colistiers, qui vous sont présentés ci-dessous, ils porteront les priorités d’Ecolo : la transition énergétique, la lutte contre les dérèglements climatiques, la protection de la biodiversité et de notre cadre de vie, l’inclusion sociale et la lutte contre la précarité, l’alimentation saine et durable, la mobilité, la démocratie et l’éthique en politique, la culture, le soutien aux acteurs de l’enseignement, aux TPE et indépendants,… Toutes ces priorités sont pour nous les ingrédients d’un projet de société enthousiasmant, qui peut recréer du lien, du sens et du bonheur pour toutes et tous.

CHAMBRE DES REPRESENTANTS

1er effectif Chambre : Simon Moutquin, 31 ans, Chaumont-Gistoux

2e effective Chambre : Coralie Vial, 47 ans, Ottignies Louvain-La-neuve

1ere suppléante Chambre : Siska Gaeremyn, 58 ans, Beauvechain

2e suppléant Chambre : Christophe Lejeune, 43 ans, Wavre

WALLONIE

1er effective Région : Hélène Ryckmans, 59 ans, Chastre

2e effectif Région : Laurent Heyvaert, 34 ans, Tubize

3e effective Région : Sophie Agapitos, 49 ans, Orp-Jauche

4e effectif Région : Charles Traoré, 42 ans, Villers-la-Ville

1ere suppléante Région : Cindy Dequesne, 38 ans, Waterloo

2e suppléant Région : Thierry Meunier, 66 ans, Nivelles

Focus : La procédure, ouverte et démocratique

Faisons un petit détour par la procédure qui a précédé ce vote, car elle n’est pas anodine. Tous les jours, les citoyen.ne.s nous rappellent la nécessité de concevoir la politique comme une responsabilité qui nécessite engagement, transparence et démocratie. Et cette obligation d’éthique commence en interne des partis.

1. En novembre, un appel à candidatures a été adressé à tous les membres d’Ecolo BW. Toute personne souhaitant figurer en haut des listes pouvait se porter candidate. Les places ouvertes à ce stade sont dites « stratégiques », soit celles qui sont les plus en vue1. Les autres places seront pourvues en mars.

2. Dans la foulée, un « comité de liste » a été désigné en AG des membres pour construire une proposition de liste la plus forte et équilibrée possible (sexe, âge, compétences,…). Ils ont rencontré tous les candidats.

3. Les présentations des candidats ont été envoyées à tous les membres, et une AG début janvier a permis à chacun de leur poser des questions. Ils ont aussi présenté leurs motivations à cette occasion.

4. Point final de la procédure, l’AG exceptionnelle de ce samedi 19/01, qui devait rassembler un quorum minimum de 20 % des membres pour être valable, a dû valider la proposition du comité de liste aux 2/3 des voix. C’est chose faite.

Share This