Depuis les élections de 2019, ECOLO, très actif au sein du Gouvernement wallon, a réalisé de très belles avancées en matière de mobilité. Et ce n’est que le début!

 

Laurent Heyvaert, député wallon pour le Brabant wallon nous donne un aperçu des mesures concrètes déjà mises en œuvre : « L’objectif de gratuité des transports en commun pour les jeunes jusqu’à 25 ans, pour les 65 ans et plus et pour les publics précarisés est progressivement d’application. Depuis le 1er septembre 2020, l’accessibilité aux Bus TEC est renforcée, les abonnements ont diminué de 35 % pour les jeunes de 18 à 24 ans et la réduction « familles nombreuses » (-20%) est désormais octroyée à tous les détenteurs d’abonnement de statut BIM. » Pour le député, ces mesures sont indispensables « pour que personne ne reste sur le bord de la route en matière de mobilité. »

Le Gouvernement wallon a affecté un budget de 2 milliards d’euros au Plan Mobilité et Infrastructures pour tou.te.s sur 2020-2026. Ce plan amplifie très significativement la prise en compte de la mobilité douce et des aménagements dédiés aux transports en commun.

Laurent Heyvaert : « Le Gouvernement fait notamment la promotion du vélo en lançant l’appel à projet « Communes pilotes Wallonie Cyclable » ou « Wacy ». Les communes intéressées peuvent actuellement soumettre un projet concernant le développement du vélo comme moyen de déplacement utilitaire à la Région wallonne. Les communes sélectionnées deviendront des villes pilotes et bénéficieront d’un budget de 40 millions d’euros pour financer leurs projets. L’objectif est de doubler l’usage du vélo comme moyen de déplacement utilitaire d’ici 2024 et de le multiplier par cinq d’ici 2030. »

Avec le gouvernement wallon, le Ministre de la mobilité Philippe Henry prévoit un budget de 25 millions par an consacré à un plan RAVeL. Ce plan vise à étendre le réseau, supprimer les chaînons manquants et connecter le RAVeL aux lieux de vie, aux zones d’emploi, de services, de loisirs… ainsi qu’aux gares si les utilisateurs souhaitent continuer leur trajet en train ou en bus.

Dans la catégorie des projets innovants, on peut citer le projet « Point Mob » au cœur de la Ville de Wavre. L’objectif est de proposer différents types de mobilité partagée et de rendre la mobilité douce plus conviviale ; il s’agit, par ex. de prendre un vélo partagé pour faire le dernier kilomètre entre la gare et son travail. Le point Mob est donc un endroit physique qui comprendra des services annexes comme des casiers (pour les casques de cyclistes, etc.), des toilettes, une zone d’attente agréable, un espace vert, un commerce local etc. Wavre est la première ville wallonne à s’engager dans cette dynamique mais la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a également adopté la convention Point Mob et a déjà approuvé le cahier des charges pour la rénovation de l’avenue Georges Lemaître en y intégrant un premier Point Mob.

L’échevin de la mobilité, David da Camara nous parle d’un projet de mobilité du futur dans sa commune d’Ottignies-Louvain-La-Neuve : le projet « NAVAJO » , financé par l’appel à projet « territoire intelligent »  de la Wallonie et par un écosystème de partenaires publics et privé (Ville, TEC, Province, UCL, inBW, VIAS,…) devrait permettre de tester une navette autonome et une solution innovante de transport à la demande en situation réelle de trafic vers la fin de l’année ».  La navette autonome, sous forme d’un minibus, peut accueillir entre 6 et 10 passagers supervisés par un accompagnateur. Ce moyen de transport offrira une alternative à la voiture individuelle pour relier la gare de Louvain-la-Neuve aux parcs scientifiques. « Nous avons également le projet Cyclottintois » poursuit l’échevin : « après Liège, Mons et Namur, Pro-Velo-OLLN se dote d’une flotte de 40 vélos en location longue durée financée par la ville. »

Toutes ces avancées témoignent de la volonté d’ECOLO de développer de manière significative la mobilité douce et alternative dans notre région : c’est bon pour la santé, c’est bon pour l’environnement et pour notre qualité de vie. La mobilité en Wallonie est un champ d’action important dans la transition énergétique et écologique et ça, notre Ministre Philippe Henry et nos élus locaux l’ont bien compris.

Personnes de contact :

Laurent HEYVAERT, Député wallon : 0495 99 53 02

David da CAMARA, échevin OLLN : 0477 22 95 49

Régionale ECOLO Brabant wallon : 0486 50 30 28

Share This