La semaine de la mobilité 2020, c’est l’occasion pour ECOLO BW de remettre la lumière sur ses revendications et de pointer les dossiers qui doivent avancer d’urgence en matière de mobilité sur le territoire du Brabant wallon.

Il y a d’abord l’interminable saga du RER, tant attendu pour le Brabant wallon. « Depuis 2003, date de signature de l’accord de coopération entre l’État et les régions pour la création de ce réseau ferroviaire autour de Bruxelles, la date d’achèvement du chantier n’a cessé d’être repoussée, alors que la mise en service des premières lignes était planifiée pour 2012 » nous rappelle Simon MOUTQUIN, député fédéral. « Aujourd’hui, la finalisation des travaux est annoncée en…2031 !. Parfois on se demande si les Brabançons connaîtront le premier pas sur la planète Mars avant le RER ! ».

Le RER est pourtant un élément fondamental pour inciter davantage de citoyen·ne·s à délaisser leurs voitures pour une alternative fiable. ECOLO demande donc de redoubler d’efforts afin d’accélérer le chantier et de maximiser l’offre dès aujourd’hui, en attendant la finalisation complète du projet.

Simon MOUTQUIN : « Nous demandons également que les travaux du RER soient accompagnés de réouvertures et d’une modernisation de certaines gares : aménagements en faveur des PMR, parkings en suffisance et surtout parkings sécurisés pour les vélos. Puisque nous voulons promouvoir le déplacement utilitaire en vélo, il est impératif de prévoir la possibilité de laisser son vélo (électrique ou non) en toute sécurité (vol, intempéries) à la gare. A ce titre, nous souhaitons que le chantier de la nouvelle gare d’Ottignies se concrétise le plus vite possible.

Nous voulons rendre les transports publics plus attirants, tant pour les voyageurs réguliers qu’occasionnels. Coralie VIAL, co-présidente ECOLO Brabant wallon : « Lorsqu’on prend le train, on espère pouvoir utiliser le temps du voyage pour travailler. Je rêve d’un train où je peux ouvrir mon PC portable à mon aise, où il y a une bonne connexion wi-fi, du courant pour recharger mon téléphone. Les gares devraient également offrir du wi-fi et des ‘zones de recharge’. Un autre facteur d’attractivité est la fréquence des trains, leur ponctualité et leur connectivité avec les IC et les bus TEC. Nous aimerions que la SNCB applique davantage le système des nœuds de correspondance. Dans ce système, tous les trains arrivent en même temps en gare et le départs des bus sont coordonnés avec l’arrivée des trains. On évite ainsi la plupart des temps d’attente entre les correspondances ».

Nous avons la chance d’avoir une réseau ferroviaire bien développé. Il reste maintenant à la SNCB le défi de bien l’entretenir et de bien le faire fonctionner. Nous avons tou·te·s intérêt à lutter contre les bouchons sur les routes, néfastes pour nos nerfs et pour l’environnement. Le train doit donc offrir un bon niveau de confort aux voyageurs : du matériel roulant moderne et bien équipé, des gares accueillantes, au moins 2 trains par heure, dans les 2 sens, sur les grandes lignes, des correspondances performantes. Il est temps que la SNCB propose un train qui soit l’alternative ‘sexy’ à la sacro-sainte voiture !

Share This