« YES WE PLANT », tel est le slogan de l’ambitieux challenge de plantation de 4000 km de haies en milieu ouvert et/ou d’un million d’arbres lancé par Céline Tellier, la Ministre de l’Environnement wallonne. Cette mesure forte de la Déclaration de Politique régionale du Gouvernement wallon 2019-2024 vise à renforcer le maillage écologique avec l’aide des citoyen.ne.s, associations, agriculteurs.trices, entreprises, écoles et organismes publics.

 

Multiples raisons de planter

La présence de haies vives, d’arbres alignés et de vergers présente de nombreux avantages pour la biodiversité, l’agriculture, le bien-être animal, la régulation du climat et la stabilisation des sols.

  • Plus de biodiversité: planter des haies permet d’améliorer le maillage vert pour plus de connectivité entre les zones naturelles. Celles-ci favorisent également la dissémination et la migration des espèces. Avec les vergers, elles offrent un abri et une source d’alimentation à la faune locale, qui aidera à la pollinisation, à lutter contre les ravageurs et bien plus encore.
  • Lutte contre l’érosion des sols: elles permettent d’augmenter l’infiltration des eaux et donc d’éviter les inondations. Il y a aussi un impact positif sur les nappes phréatiques qui se rechargent plus facilement.
  • Bon pour le climat: les haies sont de véritables capteurs naturels de carbone : 1 km de haies stocke entre 3 et 5 t de CO2/an
  • Une source d’emplois: 1000 emplois, directs et indirects, ont déjà été créés. Le secteur a estimé que le nombre d’emplois pourrait augmenter de 25%. De plus, ce projet a pour effet de relocaliser l’activité économique des pépiniéristes.
  • Une plus-value sociale: les haies permettent d’améliorer le paysage et le cadre de vie ainsi que de créer de la cohésion sociale autour d’un projet fédérateur. Cette campagne a aussi un rôle d’éducation et de sensibilisation à l’environnement au sein des communes, des écoles..

Vous l’avez compris, recréer ou maintenir ce patrimoine vert est donc un geste fort.

Un budget multiplié par 3

Des subventions peuvent être demandées pour la plantation de ces haies et arbres. La Région wallonne a d’ailleurs augmenté le budget de cette opération qui passe 350.000 à un million d’euros et qui devrait atteindre 2 millions en 2024.

Une campagne sur les réseaux sociaux

Dès le 20 novembre, les citoyens ou collectifs sont appelés à prendre leur bêche, partager une vidéo ou photo de leur plantation sur la page Facebook Yes we plant ou sur le compte Instagram pour montrer le nombre de mètres ou d’arbres qu’ils ajoutent au compteur en challengeant leurs abonnés en passant virtuellement leur bêche et en taguant leur entourage sous le hashtag #challengeyesweplant.

Envie d’y participer?

Le site yesweplant.wallonie.be reprend toutes les informations utiles relatives à ce projet ambitieux.

Vous y trouverez des conseils de plantation et d’entretien des haies, les coordonnées de pépiniéristes partenaires du projet pour vous procurer des graines ainsi que tous les renseignements permettant d’obtenir un subside à la plantation selon que l’on soit un particulier, une commune, un agriculteur, une entreprise ou une école.

Le compteur de Yes We Plant affiche déjà 149 km de haies et 78 000 arbres plantés depuis septembre 2019. Contre 110 km de haies sur les trois années précédentes cumulées.

Share This