Pour nous, écologistes brabançons, partager nos vœux est l’occasion de souhaiter aux citoyen.ne.s de la Province un avenir plus rassurant, plus chaleureux et plus humain. C’est aussi le moment de faire le bilan de l’année écoulée et d’en tirer les bons enseignements afin d’écrire un nouveau chapitre de notre histoire commune. A cet égard, nous avons identifié quatre axes afin de redéployer notre territoire sur des bases plus solidaires, plus démocratiques et plus saines pour notre environnement.

 

Biodiversité et circuits-courts

La pandémie de Covid19 a mis en évidence l’importance et l’intérêt d’une alimentation de qualité et d’un accès garanti à la nature. Ecolo Brabant wallon se réjouit donc de la stratégie adoptée par la Ministre Céline Tellier visant à renforcer la biodiversité et les circuits-courts en Wallonie. « Nous nous inscrivons dans cette dynamique notamment par le suivi de la création d’un réseau écologique cohérent en Brabant wallon ou par le soutien aux projets qui relocalisent notre alimentation » souligne Hélène Ryckmans, députée régionale. « Nous portons également nos propres projets comme la création de marchés locaux, la conclusion de marchés publics pour des repas bio, locaux et/ou de saison pour les écoles ou nos ainés, la création de jardins collectifs et le soutien à ceux déjà existants » poursuit-elle.

Précisons qu’Ecolo Brabant wallon a mis sur pied un groupe de travail sur ces sujets qui fera ce printemps un tour de la Province pour faire mieux connaître ces initiatives.

Mobilité

Un autre axe important est celui de la mobilité. Le Brabant wallon, comme le reste de la Belgique doit relever le défi d’une mobilité plus douce et solidaire. Aujourd’hui, avec des Ministres écologistes en Région wallonne et au Gouvernement fédéral, des dynamiques sont lancées et vont en ce sens. « Nous souhaitons appuyer plusieurs grands projets ces prochaines années. Il y a notamment l’accélération des chantiers RER, un projet ambitieux pour la gare de Ottignies-LLN ou encore le développement d’un réseau véloroute brabançon » indique Simon Moutquin, député fédéral. Notons que plusieurs communes du Brabant wallon bénéficierons de subsides dans le cadre du projet Wallonie Cyclable.

Economie

L’année 2020 fut celle d’une grande incertitude économique. Dès mars dernier, les pouvoirs publics ont pris leurs responsabilités et ont dégagé des moyens importants pour soutenir ces secteurs en difficulté. Mais aujourd’hui, près d’un an après le début de la pandémie, la situation économique globale ne s’améliore pas. Notre Chef de groupe au Conseil provincial, Thierry Meunier, propose quelques pistes de solutions : « Pour aider ces petites structures de manière plus pérenne, nous pensons que les monnaies locales sont plus appropriées et qu’elles doivent être créées et/ou soutenues par les pouvoirs publics. De plus, la frilosité des institutions bancaires privées et publiques doivent être compensées par des fonds publics à risque plus élevé, pour alimenter les fonds propres des opérateurs économiques ».

Démocratie

Alors que les élections de 2019 avaient drainé pas mal d’idées et de concrétisations en termes de renouveau démocratique, droit pour les pétitionnaires à être entendus par la Chambre des représentants ou par le Parlement wallon, Commission délibérative d’élus et de citoyens tirés au sort aux Parlements bruxellois et wallon, l’année 2020 a été marquée par des reculs, résultant directement de la crise de la COVID 19 : pouvoirs spéciaux, impossibilité pour les assemblées législatives à tous niveaux de se réunir, interdiction d’aller et de venir librement, etc.

« L’enjeu pour 2021 est de ré-insuffler ce souffle démocratique dans notre société : que chacun.e puisse se réapproprier les décisions politiques qui les concernent, en utilisant les outils existants mais aussi en faisant preuve d’innovation démocratique » soutient Coralie Vial, Co-présidente régionale. Pourquoi pas des commissions délibératives au niveau communal ? Et pourquoi pas l’adoption des décisions politiques, voire même du budget de la commune ou de la province, avec ses citoyens ? Certaines communes où nous sommes en majorité ont déjà pris le pas. C’est le cas notamment de Perwez avec l’instauration d’un budget participatif pour permettre aux Perwéziens de s’impliquer activement et directement dans la vie de leur quartier, de leur commune.

Social

Il faut que cette année nous permette de retrouver nos contacts sociaux. Les jeunes ont mis entre parenthèse leur vie sociale pour un intérêt commun : protéger nos aîné.e.s. Il faut souligner la solidarité dont fait preuve cette génération.

Nos aîné.e.s et plus particulièrement, nos aîné.e.s en maison de repos ont souffert de cette crise. Mais aussi tous les travailleur.se.s qui les entourent. Cette année, ces dernier.e.s verront leur condition salariale et leur condition de travail améliorées. Le député régional Laurent Heyvaert a proposé un modèle de gestion TUBBE dans les maisons de repos et il espère le voir se développer à plus grande échelle.

Celui-ci se réjouit également d’un autre projet : « Le relais social en Brabant Wallon va voir le jour et j’espère qu’il montrera toute son utilité pour éradiquer la pauvreté et le sans abrisme en brabant wallon ».

Les crises sont aussi des opportunités à se réinventer. La transition écologique et solidaire offre de réelles perspectives en termes de création d’emplois, d’accès à une alimentation saine, de nouveaux mécanismes de démocratie participative, de nouvelles façons de se déplacer. Alors, oeuvrons ensemble pour inscrire cette transition au cœur de l’année 2021.

Share This